Notre rêve d'école

Notre rêve d’école des métiers d’art

Nous sommes des artisans d’art, des entrepreneurs, des « designers qui font », des propriétaires d’ateliers, des acteurs du quotidien des métiers d’art. Nous avons 40 ans, 20 ans, 10 ans, 1 an de métier. Nous sommes diplômés de l’école de la vie, de l’école Boulle, de Sciences Po Paris, de l’ENSCI, des Compagnons du devoir. Nous prenons la parole. Une parole libre et spontanée. Nous la prenons pour construire. Parce que nous sommes inquiets pour l’avenir de nos métiers.

Le constat :

  • Les formations aux métiers d’art s’appauvrissent suite aux réformes pédagogiques successives qui réduisent les heures de formation en atelier au profit des heures dédiées au design.
  • Le niveau technique et pratique des étudiants en sortie d’école n’est pas suffisant et laisse reposer sur les professionnels la partie la plus importante de la formation sans que ce temps et cet effort soit valorisé
  • Les métiers d’art bénéficient d’une excellente image, particulièrement auprès de la nouvelle génération de « makers » qui cherchent à construire leur vie sur des métiers concrets et qui ont du sens. Mais cette notoriété a du mal à se transformer en business pour les ateliers.
  • Les formations aux métiers d’art sont encore considérées comme des choix de second ordre, peu valorisés par la société en générale et les parents en particulier.
  • Le marché du luxe est porteur mais ce sont le plus souvent les intermédiaires (architectes, designers, marques) qui captent la plus grande partie de la valeur.

Notre rêve (Demain)

Un jour, nous créerons notre propre école autour des métiers du métal, du textile, de la pierre, du bois et des matières rares. L’enseignement technique sera ambitieux. Il sera complété par des cours d’entrepreneuriat et de design. Nous aurons des financements privés qui nous permettront de construire dans la liberté et l’efficacité. Nous aurons nos racines à Paris et des branches à Bruxelles et à New-York.

Notre projet (Aujourd’hui)

En attendant, on veut créer des ponts entre les écoles des métiers d’art et les écoles de commerce. Pour que les étudiants qui sortent de Boulle, d’Estienne (…) ou des Compagnons puissent bénéficier d’une année de Master dans les plus grandes écoles Française.

On veut créer des premières promotions d’artisans-entrepreneurs qui vont prendre leur place avec ambition et vision. A la tête des plus grands ateliers, à la tête des studios de design, à la tête de leurs propres aventures.

Les objectifs :

  • Pérenniser la transmission des savoir-faire rares en donnant des compétences techniques, artistiques et économique aux artisans.
  • Assurer des débouchés professionnels pour les étudiants en connectant les formations aux attentes du marché du luxe et en créant des liens avec les principaux acteurs du secteur.
  • Donner aux artisans d’art les compétences et l’assurance nécessaires pour défendre leurs intérêts et mieux vendre leur travail.
  • Valoriser l’image de cette école et des métiers pour encourager les étudiants et leurs parents à embrasser cette voie.
  • Valoriser l’image des métiers enseignés à une échelle internationale en « produisant » des professionnels d’excellence qui vont travailler dans le monde entier.

Ce que l’on souhaite

  • Être écoutés par les pouvoirs publics en charge de la réforme des DNMADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du Design) pour tenter de toutes nos forces d’enrayer l’écroulement des fondations des formations aux métiers d’art.
  • Alerter le grand public, qui aime tant les métiers d’art, sur le fait qu’à ce rythme dans 10 ans la relève n’aura plus le niveau.
  • Réunir les expertises et les financements pour poser les bases de notre école des métiers d’art.
  • Mettre en place de façon rapide et pragmatique des programmes pilotes entre les grandes écoles des métiers d’art et les grandes écoles d’entrepreneurs.

Ce projet est porté par le Think Tank The Craft Project, un collectif d’artisans d’exception convaincus que la transmission du savoir-faire est un enjeu de société pour la France et prêt à consacrer à ce rêve leur temps et leur expertise.

Notre vocation est de construire. Nous ne regardons pas vers le passé mais vers l’avenir de nos métiers. Nous avons 20, 30, 40 ou 60 ans. Nous partageons la même foi dans la matière, dans la technique, dans la poésie.

Think Tang The Craft Project

Pour soutenir notre démarche, vous pouvez signer notre pétition

Partagez avec nous vos idées : thecraftprojectparis@gmail.com

Suivez-nous sur instagram: @the.craft.project.paris

Ecoutez notre podcast (produit par Métiers Rares) : The Craft Project

Crédit photo: Pierre Salagnac